Déchets

Qu'en est-il des recyparcs ?

A partir du 18 mai, nous revenons à un fonctionnement « quasi standard » :

  • toutes les matières seront à nouveau acceptées (voir ici ) à l’exception de l’amiante ;
  • reprise de l’horaire standard : du lundi au vendredi de 10h à 17h et le samedi de 9h30 à 17h ;
  • maintien des mesures de précaution sanitaire déjà en place :
    o distanciation sociale d’1m50 entre chaque usager ;
    o maximum deux personnes à bord de chaque véhicule ;
    o port du masque obligatoire pour tout le monde ;
    o port de gants fortement recommandé ;
    o pas d’outils mis à la disposition des usagers (ceux-ci devront apporter leur propre matériel : pelle, fourche,...) ;
    o pas d’accès au local des préposés ;
    o pas d’aide pour la manipulation des déchets par nos préposés ;
    o maximum 2 m³ de déchets / visite (afin de limiter vos déplacements, attendez d’avoir une masse de déchets raisonnable avant de vous déplacer au recyparc !).

Nous voulons tout mettre en œuvre pour garantir la sécurité des préposés et des citoyens. C’est pourquoi nous souhaitons insister sur les éléments suivants :

  • préparez consciencieusement votre visite en triant vos déchets à domicile avant de vous rendre au recyparc afin de ne pas multiplier les allers-retours d’un conteneur à l’autre, d’éviter les marches arrières et de limiter au maximum les croisements avec d’autres usagers !
  • afin de limiter les contacts de nos préposés avec les déchets, il sera demandé aux usagers de déposer eux-mêmes leurs Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques ainsi que certains Déchets Spécieux des Ménages dans les casiers prévus à cet effet ;
  • outre ses missions habituelles, notre personnel veillera à limiter le nombre de véhicules présents simultanément dans les recyparcs en gérant le flux à l’entrée (maximum 3 véhicules par préposé à l’exception de celui prenant en charge l’accueil des visiteurs).
  • Nous comptons fermement sur le sens des responsabilités de chacun pour que, malgré l’augmentation du nombre de matières acceptées, la sécurité soit garantie à chaque instant. Nos préposés y veilleront !
    Merci de respecter les consignes.

Qu'en est-il de la collecte en porte-à-porte des ordures ménagères (sacs blancs) et déchets résiduels (conteneurs noirs)?

PAS DE CHANGEMENT ! 

Les collectes sont assurées comme communiqué sur les calendriers distribués dans les boîtes aux lettres en décembre dernier. Vous pouvez télécharger ces calendriers ici 

Nous sollicitons l’aide des citoyens pour les mesures de précaution suivantes : 

  • jetez toujours vos ordures ménagères / déchets résiduels dans un sachet en plastique correctement fermé avant de le déposer dans votre sac réglementaire / conteneur noir ; 
  • vos mouchoirs à usage unique souillés ainsi que vos masques et gants de protection doivent être jetés dans les ordures ménagères / déchets résiduels et non dans les déchets organiques (sacs compostables ou conteneurs verts) ou dans les papiers-cartons ; 
  • ne présentez pas vos déchets à la collecte la plus rapprochée, mais à la suivante (cette mesure vise à limiter au maximum le risque de survie du virus dans les déchets et sa propagation lors de la collecte).
Qu'en est-il de la collecte en porte-à-porte des déchets organiques (sacs compostables ou conteneurs verts) ?

PAS DE CHANGEMENT ! 

Les collectes sont assurées comme communiqué sur les calendriers distribués dans les boîtes aux lettres en décembre dernier. Vous pouvez télécharger ces calendriers sur ici

Nous sollicitons l’aide des citoyens pour les mesures de précaution suivantes :

  • vos mouchoirs à usage unique souillés ainsi que vos masques et gants de protection doivent être jetés dans les ordures ménagères (sacs blancs) / déchets résiduels (conteneurs noirs) et non dans les déchets organiques (sacs compostables ou conteneurs verts) ou dans les papiers-cartons ; 
  • ne présentez pas vos déchets à la collecte la plus rapprochée, mais à la suivante (cette mesure vise à limiter au maximum le risque de survie du virus dans les déchets et sa propagation lors de la collecte).
Qu'en est-il des conteneurs enterrés à ordures ménagères et déchets organiques?

Pas de changement ! 

Dans certains quartiers de certaines communes, des conteneurs enterrés sont à votre disposition pour le dépôt des ordures ménagères et/ou des déchets organiques. Infos ici

Ces conteneurs restent disponibles. 

Nous sollicitons l’aide des citoyens pour les mesures de précaution suivantes : 

  • jetez toujours vos ordures ménagères / déchets résiduels dans un sachet en plastique correctement fermé avant de le déposer dans les conteneurs enterrés ; 
  • vos mouchoirs à usage unique souillés ainsi que vos masques et gants de protection doivent être jetés dans les ordures ménagères / déchets résiduels et non dans les déchets organiques ou dans les papiers-cartons.
Qu'en est-il de la collecte en porte-à-porte des PMC (sacs bleus)

Pas de changement ! 

Les collectes sont assurées aux dates communiquées sur les calendriers distribués dans les boîtes aux lettres en décembre dernier. Vous pouvez télécharger ces calendriers sur ici 

Veillez à fermer soigneusement vos sacs !

Qu'en est-il de la collecte des papiers-cartons ?

Les collectes sont assurées aux dates communiquées sur les calendriers distribués dans les boites aux lettres en décembre dernier mais également sur l’application « Recycle ! » disponible gratuitement sur l’App store et Google Play

Qu'en est-il de la collecte en porte-à-porte des déchets verts?

in BW gère les collectes de déchets verts en porte-à-porte dans 6 communes : Braine-l’Alleud, Braine-le-Comte (uniquement les fagots et tailles de haies), La Hulpe, Rebecq, Tubize et Waterloo. 

Pas de changement ! 

Les collectes sont assurées aux dates communiquées sur les calendriers distribués dans les boîtes aux lettres en décembre dernier. Vous pouvez télécharger ces calendriers sur ici 

Qu'en est-il des enlèvements d’encombrants à la demande?

Si vous êtes dans l’incapacité de vous rendre au recyparc ( objets trop lourds ou trop grands, pas de véhicule adapté,…), vous pouvez appeler in BW au n° gratuit : 0800 49 057. 

L’appel sera enregistré (coordonnées, types de déchets, volume…) et un rendez-vous sera fixé dans les semaines qui suivent. Les déchets devront être triés et sortis pour l’heure fixée. Il est demandé de les sortir à un endroit facilement accessible tel que l’enlèvement puisse se dérouler en toute sécurité. Sortez vos déchets le jour même pour éviter tout dépôt sauvage. Le prix de l’enlèvement varie selon la commune (Consultez votre calendrier de collectes ).

Paiement par Bancontact possible. Le maximum autorisé est de 3 m³.

Les habitants devront être présents lors de l’enlèvement afin d’effectuer le paiement de préférence par Bancontact et de signer un bon d’enlèvement. Si un objet pèse plus de 25 kg et que vous ne pouvez aider notre agent à le porter, signalez-le lors de la prise de rendez-vous. En cas d’absence, de non-paiement ou de non-conformité des déchets, aucun enlèvement ne sera réalisé !

 

Attention ! Port du masque obligatoire

Qu'en est-il des bulles et conteneurs à verre ?

Pas de changement ! 

Notre réseau de bulles et de conteneurs à verre reste disponible partout en Brabant wallon et à Braine-le-Comte. Voir la page suivante ici 

J'habite à Incourt, quels sont les changements pour la collecte d'ordures ménagères ?

Le 23 mars dernier, en concertation avec les Autorités communales, nous vous annoncions le report du démarrage des collectes en porte-à-porte de déchets organiques à Incourt du 1er avril au 1er juillet 2020. Objectif : ne pas surcharger le travail des sociétés de collecte vu les problèmes d’effectifs rencontrés en pleine crise sanitaire.
Nous sommes aujourd’hui en mesure de vous confirmer le début de cette nouvelle collecte sélective.

En clair, à partir du 1er juillet, les habitants d’Incourt pourront déposer devant chez eux leurs déchets organiques, contenus dans des sacs compostables réglementaires, et ce, tous les mercredis (soit le même jour que la collecte des ordures ménagères -sacs blancs).

Ces sacs compostables, d’un volume de 25 litres, sont vendus au prix de 5 euros le rouleau de 10 dans la plupart des commerces proposant déjà les sacs blancs. Attention, seuls les sacs réglementaires marqués du logo d’in BW seront autorisés !


Objectif

Collectés sélectivement, les déchets organiques (qui représentent entre 30 et 50% du poids des ordures ménagères) suivront une filière de biométhanisation afin d’être transformés en compost (qui sera valorisé en agriculture) et en « énergie verte » (biogaz, électricité).
Une manière d’aller encore plus loin dans le tri, le recyclage et la valorisation des différentes matières composant nos poubelles. Tout bénéfice pour l’environnement donc, à condition que les déchets organiques ne soient pas contaminés par d’autres déchets. C’est pourquoi nous insistons sur le respect scrupuleux des consignes de tri ci-dessous.

Comment bien trier ses déchets organiques ?

organique_accepte.png organique_refuse.png

PAS DE LANGES, PAS DE SACS EN PLASTIQUE !
 

Comment préserver la qualité des sacs compostables ?

  • les stocker dans un endroit sec et frais (maximum 12 mois) sans contact avec le sol ;
  • éviter d’y verser des déchets de cuisine liquides ou trop chauds ;
  • limiter la durée de remplissage à deux semaines ;
  • éventuellement, emballer ses déchets dans du papier journal ou dans un sac à pain et placer une feuille de papier journal dans le fond du sac pour absorber l’humidité.

Pensez prévention !

Avant de penser au compostage à domicile ou à la collecte en porte-à-porte des déchets organiques, évitez le gaspillage alimentaire. Découvrez comment adopter les bons réflexes avant, pendant et après vos achats dans la brochure éditée par la Conférence Permanente des Intercommunales wallonnes de gestion des Déchets : www.copidec.be

Collectes de déchets organiques : mythe ou réalité ?

Lorsqu’une commune se lance dans les collectes de déchets organiques, des rumeurs évoquent régulièrement que ces déchets ne seraient pas collectés / traités séparément des ordures ménagères résiduelles réduisant ainsi à néant les efforts de tri consentis par la population.
Nous tenons à rassurer d’emblée l’ensemble des habitants : la séparation est effective et les matières organiques sont bel et bien valorisées dans une installation de biométhanisation.
Certains constateront pourtant que des sacs blancs et des sacs vert pâle seront parfois collectés dans un même camion, dans la même camionnette ou encore qu’ils seront chargés indistinctement dans les deux compartiments de certains camions. Ils n’auront pas rêvé ! Vu les faibles quantités de déchets organiques présentées à la collecte lorsque celle-ci est en phase de lancement, les collecteurs rationnalisent souvent leurs tournées en utilisant certains trucs et astuces :

  • parfois, ils ne collectent que des sacs de déchets résiduels dans le camion puis passent avec une camionnette pour ramasser les sacs vert pâle ;
  • parfois, ils accumulent les sacs d’organiques dans la trémie du camion sans faire fonctionner le compacteur et les déchargent à des points de passage de la camionnette ;
  • parfois encore, la camionnette ramasse les deux types de sacs et retrouve un camion bicompartimenté un peu plus loin, les chargeurs séparant alors les sacs dans le compartiment approprié ;
  • parfois enfin, si un seul camion est affecté à la collecte sur une commune, il arrive que les ramasseurs stockent les quelques sacs d’organiques dans un panier sous le camion ou entre la cabine et le bouclier arrière de la benne.

En agissant de la sorte, les collecteurs évitent principalement deux problèmes :

  • devoir rouler avec, d’un côté, un compartiment très rempli et donc très lourd et, de l’autre, un compartiment beaucoup moins rempli et donc beaucoup plus léger, ce qui pourrait provoquer un déséquilibre dangereux pour la circulation et pour le châssis ;
  • devoir vidanger le camion dès que le compartiment « déchets résiduels » est rempli alors que le compartiment « déchets organiques » est quasi vide.

Dès que les quantités de déchets organiques à collecter deviendront plus importantes et que les deux compartiments se rempliront à un rythme similaire, le collecteur aura avantage à collecter l’ensemble des rues à l’aide d’un camion bi-compartimenté permettant d’opérer directement la séparation des déchets.

Nous rappelons qu’in BW confie les collectes à des partenaires privés qui sont tenus de respecter un cahier des charges. Lorsqu’un camion arrive soit au centre de transfert de Mont-Saint-Guibert soit à l’Unité de Valorisation Energétique de Virginal, son contenu est systématiquement contrôlé pour vérifier l’absence de sacs vert pâle dans les sacs blancs et inversement. Deux pesées distinctes sont, en outre, opérées : l’une pour les déchets résiduels, l’autre pour les déchets
organiques.

A ce jour, nous n’avons JAMAIS constaté de mélange. Si un sac vert pâle de déchets organiques se retrouve dans les déchets résiduels, c’est que celui-ci est mal trié, fortement contaminé et qu’il a dû être « déclassé ». S’il devait s’avérer qu’un collecteur mélange les deux fractions, il est évident que des amendes seraient appliquées, tel que prévu par le cahier des charges.

En conclusion : la séparation des déchets est bel et bien effective, plus les citoyens participeront à la collecte sélective des déchets organiques, plus vite celle-ci pourra se dérouler comme la théorie l’exige et mieux ce sera pour l’environnement !

Pages

Actualités liées

RSS

Il n'y a pas d'actualité liée à ce contenu